L'Exégèse de Philip K. Dick / Louis Castel, Hélène Collon et Pacôme Thiellement
Jeudi 18 Mai 2017, 16h00 » 18h00

L'Exégèse de Philip K. Dick / Louis Castel, Hélène Collon et Pacôme Thiellement

Jeudi 18 mai 2017, de 16h à 18h

 

 

L'Exégèse de Philip K. Dick

Atelier de lecture #2

Gnose.
Intervention de Pacôme Thiellement,
Accompagné d’Hélène Collon et Louis Castel


« Qu’est-ce que le gnosticisme ? « Littéralement « connaissance », par extension, en philosophie religieuse, connaissance directe de la divinité via la révélation. Le terme de gnostiques, qui ne fait pas l’unanimité chez les chercheurs, englobe un éventail disparate de sectes ayant existé dans l’Antiquité. Pour généraliser, elles professaient une forte opposition (dualité) entre monde spirituel et monde matériel, ce dernier étant souvent considéré comme une prison ou un piège pour l’âme, et associé à un dieu inférieur ou démiurge. » (extrait du glossaire de L’Exégèse).

En quoi Philip K. Dick est-il (ou non) un gnostique ? C’est en compagnie de Pacôme Thiellement, que nous tenterons de répondre à cette question, en faisant le lien entre gnose et pop culture. Rappelons les nombreux films et séries qui sont allées puiser dans le formidable réservoir à idées qu’est l’œuvre de Philip K. Dick - Blade Runner 1 & 2, Total Recall 1 & 2, Minority Report, L’agence, The Matrix, Dark Star, Inception, Mr. Robot, etc.)

 

Entrée libre sur réservation
à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

 



Couverture de l’édition française de L’Exégèse de Philip K. Dick
© Editions J’ai lu / Nouveaux Millénaires.

 

 

_________________________



Qu’il monte Adamov, K. Dick, Molière, Novarina, Sade, Strindberg, Tchekhov ou ses propres pièces, Louis Castel s’efforce de voyager jusqu’à la structure cachée de l’œuvre. On dit de lui qu’il sert le texte en profondeur. Il aime porter la pensée au théâtre, de préférence dans la jubilation. Pour lui, l’image naît du mot plutôt que l’inverse. Il aime les langues et les différents langages que le théâtre a vocation à aspirer, à intégrer pour leur donner plus de sens ; ainsi l’image projetée ou numérisée est-elle un motif récurrent des spectacles de la compagnie comme le suggère la dénomination de celle-ci : Théatrographe évocatrice de Cinématographe. Pour le festival (in) d’Avignon en 1993, Il a traduit en théâtre « Comment construire un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard », une conférence mythique dans laquelle Philip K. Dick s’interrogeait non sans humour sur la réalité, « l’être humain authentique », Dieu et Disneyland.

Hélène Collon est une traductrice littéraire française. Elle a notamment traduit des auteurs de science-fiction et de fantastique moderne, dont Brian Aldiss, Scott Baker, Iain M. Banks, Ray Bradbury, Christopher Priest, Robert Silverberg, Mike McQuay, Pat Murphy, Jack Finney, Jonathan Carroll, Harlan Ellison, Gregory Benford, Richard Matheson, Michael Marshall Smit, Norman Spinrad. Elle obtient en 1994 le Grand Prix de l’Imaginaire, catégorie « Traduction » pour L’Homme des jeux de Iain Banks et en 1997 pour l’autobiographie d’Isaac Asimov. En 1992, elle dirige un ouvrage collectif sur Philip K. Dick intitulé Regards sur Philip K. Dick. Entre 1994 et 2000, elle coordonne la traduction de l’intégrale des Nouvelles de Philip K. Dick pour les éditions Denoël avec Jacques Chambon, puis traduit notamment la biographie de Philip K. Dick par Lawrence Sutin, Invasions divines, et, toujours à propos de cet auteur, Dernière conversation avant les étoiles. En 2013 elle signe la traduction du dernier roman de Philip K. Dick encore inédit en français, Ô Nation sans pudeur. Elle travaille actuellement à l’édition française de L’Exégèse de Philip K. Dick, dont le premier volume est paru en octobre 2016, également pour Nouveaux Millénaires. Le second volume est prévu pour fin 2017.

Pacôme Thiellement, né à Paris de père français et de mère égyptienne, s’est d’abord illustré dans le milieu de la bande dessinée dès l’âge de 13 ans en dirigeant le fanzine Réciproquement, auquel participèrent, entre autres, J.C. Menu, Killoffer, Got, Captain Cavern, Olivia Clavel, Pyon, Placid, Muzo et Mattt Konture. Il arrête à 17 ans mais gardera de très fortes attaches avec l’univers de la bande dessinée. En 1998, il crée la revue Spectre. Celle-ci s’arrête en 2002, année de la publication de son premier livre Poppermost. Il est l’auteur de huit essais d’inspiration exégétique et burlesque, dont notamment Poppermost – Considérations sur la mort de Paul McCartney (MF, 2002), Economie Eskimo – Le Rêve de Zappa (MF, 2005), Cabala – Led Zeppelin occulte (Hoëbeke, 2009), La Main gauche de David Lynch (P.U.F., 2010), Les Mêmes yeux que Lost (Léo Scheer, 2011) et Pop Yoga (Sonatine, 2013). Il a également écrit un roman, Soap Apocryphe, publié par les éditions Inculte en 2012, et un feuilleton, illustré par Jonathan Bougard, Les Cinq Livres du King, publié aux éditions Le Feu Sacré en 2014. Il est le co-auteur avec Thomas Bertay de la collection de films expérimentaux regroupés sous le nom de Le Dispositif : 52 vidéos expérimentales ayant fait l’objet de nombreuses projections et de trois rétrospectives, et publie des textes dans de nombreuses revues, magazines, ouvrages collectifs (Fresh Théorie, Ecrivains en série). Il a donné des conférences ou participé à des débats au sein d’institutions du monde de l’art contemporain en France et à l’étranger. Ses livres ont été salués par la critique. Philippe Manœuvre a notamment parlé de lui comme d’un « poète » et d’un « prophète du rock ».

http://www.pacomethiellement.com/accueil.php