Share

 
 
 
 

De la Forêt primaire à la Forêt urbaine
une plantation participative

wrokshop avec Tanguy Colas des Francs
paysagiste urbaniste et plasticien

 

« Une forêt qui nourrit, qui soigne » pour reprendre les mots de Geneviève Michon qui plaide en faveur des agroforesteries vernaculaires : les dernières forêts tropicales représentent en effet l’écosystème terrestre le plus riche en biodiversité, abritant à elles seules plus de 70% des espèces présentes sur les terres émergées. Leur disparition entrainera celle de grands mammifères ainsi que celle de milliers d’espèces de plantes. Les forêts jouent en effet un rôle fondamental au niveau planétaire, notamment dans leur relation avec l’eau. Les arbres constituent des médiateurs des influences atmosphériques et géosphériques. La forêt primaire est un assortiment de multiples espèces d’arbres de tailles maximales différentes, vivant en symbiose. On parle plutôt de biocénose impliquant en outre les plantes basses, le gibier, les oiseaux et les microorganismes du sol.


L’originalité d’un écosystème forestier est à mettre en relation avec quatre caractéristiques :

– sa forte biodiversité ;

– son organisation spécifique en paysages, habitats, micro-habitat, etc. — organisation qui semble indissociable de sa désorganisation, d’où le rôle primordiale des tempêtes et du bois mort par exemple ;

– sa complexité de fonctionnement par perturbation, par flux de gens, flux de matières, relations trophiques et biogéochimiques ;

– sa spontanéité qui conduit l'écosystème forestier naturel à s’autoproduire, s’autorégénérer, s’autoréguler et s’auto désorganiser.


Pour l’année 2020, La Semeuse souhaite régénérer un écosystème forestier au sein du jardin. Accompagné par Tanguy Colas des Francs, paysagiste urbaniste et plasticien, le projet sera d’imaginer, conceptualiser et réaliser une plantation participative d’une forêt dans toute sa complexité résiliente à l'occasion d'un workshop en trois dates :

Samedi 28 mars 2020, de 14h à 17h
Samedi 25 avril 2020, de 14h à 17h
Samedi 23 mai 2020, de 14h à 17h

Le samedi 20 juin 2020, une restitution publique du workshop aura lieu de 14h à 17h aux Laboratoires.

 

Entrée libre sur réservation

 

---------------------------------------------

 

Tanguy Colas des Francs — « Urbaniste, paysagiste et plasticien de formation, ma démarche est en général centrée sur ce qui se passe dehors, dans la rue, sur les routes, dans les champs, les forêts, la ville. Les lieux délaissés ou considérés ingrats, cités, friches, échangeurs autoroutiers, bords de routes et de voies ferrées, zones d’activités, décharges, constituent mes sujets de recherches. Ces interstices issus de l’activité humaine mais dont la définition est en suspend s’opposent aux formes programmées qui dessinent les lieux fréquentés au quotidien. Ils forment pour moi en contrepoint les objets d’observation de l’aménagement du territoire. »