• Mercredi 11 juillet, 20h

    Projection de films Action! Painting/Publishing!
    Entrée libre





    En passant en revue l’abondante presse culturelle et artistique au plus fort du processus de décolonisation et l’émergence d’une conscience tricontinentale, on ne peut s’empêcher d’en reconnaître la diversité contradictoire, émaillée de ruptures, d’incohérences, d’engagements auto-assignés ou d’opinions plus ambigües. Au premier plan des discours anticolonial et anti-impérialiste, la cartographie fraîchement revisitée des espaces et États-nations dans les années 1950 et 1960 fut révélée à travers un paysage éditorial complexe, traversé de trajectoires artistiques et intellectuelles exceptionnelles. Un groupe de recherche composé de Lotte Arndt, Pascale Ratovonony, Fanny Gillet-Ouhenia, Mihaela Gherghescu, Olivier Hadouchi, Susanne Leeb et Cédric Vincent a été réuni à l’initiative de Marion von Osten à l’automne dernier, afin de documenter et travailler à la recherche en cours portant sur ces centres hétérogènes et interconnectés où la presse magazine a joué un rôle pivot, presse dont ils questionnent la production dissonante, sous différentes perspectives culturelles. Ce sera l’occasion d’ouvrir un débat critique et ouvert : «Action! Painting/Publishing!», le 6 juillet, suivi d'une projection de films le 11 juillet et de l’ouverture d’un espace de recherche présentant une collection de numéros de ces publications et magazines des années 1960 et 1970 (jusqu'au 13 juillet).

    FILMS
    Les statues meurent aussi, Chris Marker et Alain Resnais, 1953, 30 minutes
    Afrique sur Seine, Pauline Vieyra, 1955, 21 minutes
    J'ai huit ans, Yann Le Masson et Olga Poliakoff, 1961, 8 minutes 
    Le Glas, René Vautier, 1969, 5 minutes
    Notes pour une Orestie africaine, Pier Paolo Pasolini, 1969, 65 minutes