•  

    Lundi 15 octobre, à 20h

     

    Cette séance est proposée par Renato Silva Guimarães, doctorant en arts plastiques à l'université Paris 1. Il engagera une discussion autour de l'oeuvre de Rogério Sganzerla en s'appuyant sur son film Sem Essa Aranha.

     

    sganzerla
    Rogério Sganzerla, D.R.

     

    Sganzerla, le Contemporain
    Présentation par Renato Silva Guimarães

    Le cinéma de Rogério Sganzerla n’est pas la manifestation d’une « démagogie littéraire » ou expression existentielle du monde. Comme totale improvisation, son cinéma, dont Sem Essa Aranha est un exemple majeur, s’inscrit et s’articule avec la production artistique brésilienne de la fin des années 50. Les œuvres Néo-concrétistes de Lygia Clark, Hélio Oiticica, Lygia Pape ont fait imploser le rationalisme et l’orthodoxie d’un art qui croit au progrès et se rapproche de la production industrielle, pour recréer un autre art, capable de sauvegarder la subjectivité dans le jeu sensuel et corporel où le spectateur est « in-corporé » à l’œuvre. Ainsi comme le Néo-concrétisme qui a créé une rupture avec l’art moderne, nous pouvons dire que les productions de la Belair (société de production fondée en 1970 par Rogério Sganzerla et Julio Bressane) ont provoqué une rupture dans le cinéma en condamnant le septième art à l’expérimentation. Le poète Mario Faustino qui traduit dans les colonnes du Journal du Brésil le débat entre les mouvements Concrétiste et Néo-concrétistes disait que le Brésil avait besoin de poètes recherchés par la police. Sganzerla est un de ceux-là. Marginal, parce qu'inscrit dans la vie, inscrit dans la terre et insoumis, il participe du monde en devenir.

    Cette séance autour du film Sem Essa Aranha tout en retraçant les spécificités de la production artistique brésilienne, réaffirmera le caractère actuel et innovateur de ce grand cinéaste méconnu. Pour cela, nous allons prendre en considération les relais à la fois métaphoriques et métonymiques de la construction du film, aussi bien que les figures antinomiques de l’art et de l’anti-art, du cinéma et de l’anti-cinéma.


    Film projeté:
    Sem Essa Aranha de Rogério Sganzerla, 1970, Brésil, 102min

     

    ---
    Entrée libre

    Accueil du public dès 19h30, bar et restauration légère.