• Avant le rendez-vous quotidien, nous vous invitons à un atelier autour de la description audio, entre 16h et 18h:

    «LA CHAMBRE D’ECHO»
    Atelier de description proposé par Anne Kerzerho (directrice pédagogique du CNDC d’Angers), Sabine Macher (écrivain, performeuse, artiste) et Valérie Castan (interprète-performeuse) (sous réserve)

    Dans le cadre d’Edition spéciale #La Montagne d’Aubervilliers, nous sommes intéressées à la pratique de description audio et de façon plus large à celle de description, appréhendées comme des activités propices à un travail d’écart, de distanciation, de «déshadésion» du réel. La description orale et factuelle d’une situation surajoutée (pour les voyants), substituée (pour les non ou mal voyants) à l’action à elle-même ouvre des potentiels de fiction, de pluralité de sens permettant à ceux qui l’expérimentent de rejouer une information.
    Cet effet d’écho met en jeu explicitement la question du regard et de la perception. Ainsi, pour reprendre la définition donnée par l’association française d’audiodescription, la pratique de celle-ci requiert de «(d)’être capable d’analyser la structure de l’oeuvre, d’en ressentir l’émotion, de comprendre les intentions de l’auteur, de définir les enjeux dramatiques, les éléments sonores et/ou visuels et de hiérarchiser les informations».
    Elle ne prétend pas à une lecture univoque mais intervient de telle façon que celui qui écoute soit à même de construire sa propre image mentale, son propre point de vue. C’est cet effet performatif du langage qui nous vous proposons d’expérimenter au travers de ces pratiques de description. Les supports seront divers: spectacles ou images d’actualité, de même que les règles du jeu descriptif.

    Participation gratuite
    Renseignements et inscriptions: Virginie Bobin 01.53.56.15.94 et v.bobin@leslaboratoires.org


    Valérie Castan
    Après une formation au CNDC d’Angers et un Master 2 à Paris 8, département danse, son parcours d’interprète-performeuse s’est constitué d’expériences scéniques hétéroclites: Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Redha, Pierre Doussaint, Loïc Touzé, Germana Civera, Gérard Gourdot, Xavier Lot, Olivia Grandville, Christian Trouillas, Laure Bonicel, Eszter Salamon (Berlin), Mié Coquempot, Daniel Larrieu, Antonia Baehr (Berlin), Gaëtan Bulourde (Bruxelles) et plus récemment Mikaël Phelippeau. En tant qu’assistante, elle participe depuis 2000 aux projets de Gaétan Bulourde. Elle collabore avec Antonia Baehr en tant qu’assistante- coach, au solo Rire (2008), à My dog is my piano (2012) et participera en tant que dramaturge, en 2013, à sa prochaine création de solo, Abecedarium Bestiarium. En janvier 2012, après l’obtention d’un diplôme de méthodologie d’audodescription pour le cinéma pour le public déficient visuel, à l’Esit, Paris Dauphine, elle audiodécrit en direct à l’Opéra de Lille Le bénéfice du doute, de Christian Rizzo. Suite à l’obtention d’une bourse du CND, elle poursuivra en 2012-2013 le développement de l’audiodescription de spectacle de danse, par la description du Sacre de Dominique Brun, en collaboration avec Séverine Siersky, descriptrice d’images. D’autre part, elle fera en janvier 2013, l’audiodescription en direct du prochain spectacle de la CIE de l’oiseau mouche (Roubaix), De quoi tenir jusqu’à l’ombre, chorégraphié par Christian
    Rizzo.

    Anne Kerzerho: voir ici.

    Sabine Macher
    Depuis 1982 Sabine Macher circule dans la danse contemporaine en tant qu'interprète, principalement avec Georges Appaix, mais aussi avec Geneviève Sorin, le groupe Dunes, Alain Michard et La Ronde, puis plus récemment avec Laurent Pichaud, Thierry Baë et Mickaël Phelippeau. Parallèlement elle amorce un travail d'auteur d’événements chorégraphiques, d'abord en extérieur, dans des lieux publics et de passage, ou des jardins. A l'intérieur cela se poursuit en pièces courtes et moins courtes, plutôt seule, mais parfois aussi accompagnée, par: Martine Pisani , Claudia Triozzi, Valérie Brau-Antony, Annabelle Pulcini, Michel Bertrou, Jérôme Mauche, François Lepage, Catherine Bot, Chiara Gallerani, Audrey Gaisan-Doncel et Olga Grumberg. Elle travaille actuellement à faire entendre un texte de Raymond Roussel, La doublure, en une seule et longue séance. En contrechamps de la danse, elle écrit et a publié 12 livres chez différents éditeurs.