• Vendredi 4 octobre 2013, 20h

    avec Jean-Marc Piquemal, chorégraphe, spécialiste de la notation Laban.

    chorégraphie du travail 2

    Quels sont les points communs et les différences entre un/e danseur/se et un/e travailleur/se? L'apprentissage d'un geste de danse est-il similaire à l'apprentissage d'un geste permettant de peindre un mur? Comment apprend-on à danser? Comment apprend-on à travailler?
    Apprendre une chorégraphie signifie la traduire d'un corps à l'autre en copiant et en imitant les images du mouvement. Mis à part leur valeur esthétique, que signifient les mouvements d'une danse/performance en soi?
    L'être humain copie les gestes, les imite; ces gestes corporels sont appropriables. A travers certains exercices, le corps est entrainé, discipliné, automatisé; il peut ainsi être mis en service pour l'Etat ou sur un lieu de travail. Mais les mouvements de travail transmissibles agissent, peu importe le contenu du travail lui-même. Que signifie le travail en soi?
    En s'entrainant à reproduire des mouvements et des gestes, le corps doit s'adapter rapidement à de nouvelles occupations et développer de nouvelles compétences. Cela devient d'autant plus nécessaire en temps de crise, comme dans les années 30, ou de nos jours, alors que les travailleurs doivent faire face à une demande accrue de mobilité et de flexibilité. Différents programmes de formation développés par les agences pour l'emploi servent à discipliner les chomeurs/ses à travers différentes occupations. Ce qui demande une intériorisation radicale et absolue du mouvement par le corps.
    Cette réflexion sert de point de départ pour questionner le rôle du corps dans l'art/le film/la production - où le corps devient espace d'investigation et d'expérimentation de la mise en place de stratégies d'efficacité et d'éducation.

    Jean-Marc Piquemal est danseur-chorégraphe, notateur Laban et praticien en Body-Mind Centering. Il organise des stages, développe des projets chorégraphiques au sein de l'association 244, et collabore avec de nombreux artistes.


    + date
    vendredi 4 octobre 2013, 20h
    + entrée libre sur réservation
    à reservation@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 90


    Avec l’aimable collaboration de l’AFPA (Stains), d’À vous de jouer (Aubervilliers), du centre de formation Biorythme (Montreuil), du Lycée Jean-Pierre Timbaud (Aubervilliers) et de l’UGECAM/CRP (Aubervilliers).


    Image: Carsten Koall / Visum