• Lundi 9 décembre 2013, 20h

    zaim, filipa césar

    Dans ce premier film-essai, qui fait partie du projet de recherche People are the mountain (Les gens sont la montagne), Filipa César nous fait visiter le travail de l’agronomiste Guinéen Amílcar Cabral et ses études sur l’érosion de la terre dans la région portugaise de l’Alentejo. Elle traite également de son engagement comme un des dirigeants du Mouvement Africain de Libération. Cette lignée de pensées s’entremêle avec un document contemporain sur une mine d’or gérée par une société canadienne et située dans la même région portugaise étudiée par Cabral. Le film-essai explore les définitions passées et présentes, de la terre en tant que réceptacle de la mémoire, trace, exploitation, crise, arsenal, trésor et palimpseste.

    Filipa César est née au Portugal en 1975; elle vit et travaille à Berlin. Elle a étudié à la Faculté des Arts de Porto et de Lisbonne, à l’Académie des Arts de Munich et a obtenu le Master Art in Context de l’Université des Arts de Berlin (2007). Son travail interroge la relation poreuse entre l’image animée et sa réception publique. Intéressée aux aspects fictionnels du documentaire, et motivée par un désir de pointer le politique derrière l’image animée, l’artiste se situe entre le storytelling, la chronique, le documentaire et le film expérimental. Ses films – F for Fake (2005), Rapport (2007), Le Passeur (2008), The Four Chambered Heart (2009), et Memograma (2010) – ont été présentés à la 8e Biennale d’Istanbul, 2003; à la Kunsthalle Wien, 2004; au Serralves Museum, 2005; au Festival International du Film de Locarno, 2005; à la CAG- Contemporary Art Gallery, Vancouver, 2006; à la Tate Modern, 2007; au St. Gallen Museum, 2007; au SF MOMA, San Francisco 2009; à la 1ère Biennale d’Architecture de Venise; à la 29e Biennale de São Paulo; à Manifesta 8, Cartagena.


    Entrée libre sur réservation:
    reservation@leslaboratoires.org et 01 53 56 15 90


    Dans le cadre du cycle Possessions, produit par Khiasma en association avec Phantom (Focus cinéma lusophone).


    Image: ©1977 Wladimir de Brito et Sofia dos Santos