• Lundi 13 janvier 2014

    Séance #128
    Pour cette dernière projection illegal_cinema aux Laboratoires, Federico Nicolao, philosophe et enseignant à l'ENSAPC, souhaite partager Sleeping image de Lucile Chaufour et Bernhard Braunstein.

    Sleeping Image
    DR

    Signaux indéchiffrables. Notons d’abord que les films de Lucile Chaufour ont toujours l’habilité de nous arracher à nos certitudes par leur surprenante capacité de saisir sans anecdote et sans spectacle une sorte de nouveauté perpétuelle dans ce qui est. Retenons de ce film, Sleeping image, tourné avec Bernhard Braunstein, le désir de partager une expérience singulière sans nous la révéler. Dès le début on nous demande de rentrer avec la plus grande franchise possible dans l’œuvre, sans nous nier, tout aussi bien par le son, fondamental, dans une forme de secrète, lointaine, délicatesse. Tout se passe comme si nous étions appelés à voir à travers : des idées, leur lenteur, leur hors champ, leur lourdeur, leur soudaine éclosion. Hantés par le spectre de la photographie et du cinéma, non plus seulement terrifiés dans le noir mais exposés à une clarté hors du commun, nous sommes pris dans un flux où une halte n’est plus possible sinon en suspens. Mais comme une trêve inconsciente dans la capture scopique, même la plus petite halte – amour et hantise de la limite – cristallise quelque chose qui fait encore partie intégrante de la vision. Un renversement, un ruissellement inattendu du connu vers l’inconnu. Ce que nous avons de plus précieux, de plus douloureux en nous, nous excède et nous pense. Dans une lente érosion de toutes les certitudes, nous regardons sans trace. Voir est une forme de risque et une preuve d’audace. Cette expérience n’arrête pas de naître hors de nous mais nous devient inaliénable. Les images changent, les images s’en vont, les images restent. Quelle résistance s’installe au cœur de cette aventure qu’est voir? Sleeping image, par de longs instants hors de toute compréhension, capture, saisi, rend compte de l’attraction de l’être humain pour la métamorphose : une traversée.

    + film projeté
    SLEEPING IMAGE de Lucile Chaufour et Bernhard Braunstein (2013, 27 min)
    + date
    lundi 13 décembre, 20h
    + entrée libre
    bar et restauration légère, dès 19h30