• Bruno Bonhoure 

    Né en 1971 dans une famille de paysans, Bruno Bonhoure porte en lui l’héritage des chants et des histoires qui rythmaient la vie quotidienne des habitants du nord Aveyron. Se consacrant d’abord à l’Histoire des Arts, sa nécessité et son désir de la scène le conduisent jusqu’à Paris. Chanteur ténor, il a collaboré avec de nombreux musiciens et groupes, de Micrologus jusqu’au Poème Harmonique avant de fonder en 2005 avec Khaï-dong Luong la formation La Camera delle Lacrime. Trois disques (parus chez Alpha et Zig Zag Territoires) sont à l’actif de l’ensemble à ce jour. Déconstruit pour les uns, labyrinthique et foisonnant d'idées pour les autres, Bruno Bonhoure dessine le parcours hors norme d’un interprète dont la voix s’exprime dans le mouvement. Cet artiste étonnant ne cesse de bifurquer, d’emprunter des chemins de traverse pour construire chant après chant une œuvre cohérente à de multiples facettes. Il s’adjoint des musiciens venus d'horizons divers, curieux de sa démarche pour révéler à la scène des moments qui resteront en mémoire des spectateurs. Il a été qualifié de « bildung » par Carlo Ossola, philologue, critique littéraire italien et professeur au Collège de France, le « bildung » étant la notion germanique pour définir l’individu qui fait de lui-même quelqu’un de valeur par l’action de ses propres efforts…

    Danse et chorégraphie : Jennifer Lacey
    Dramaturgie : Bruno Bonhoure
    Période de travail : 11 au 18 juin