• La séance est proposée et animée par Julien Chollat-Namy, délégué général de la Maison du Film Court.

    Films projetés :
    Vois-voie-voix, un film d'Abinun (France, 2007, 20min.)
    Chute libre, un film d'Abinun (France, 2010, 13min.)



    Voisinage (par Julien Chollat-Namy)

    Il n'y a pas de programmation. Seuls les hommes politiques ont des
    programmes.
    Il y a le travail d'un plasticien, d'un homme qui interroge la matière et le
    sens avec ses mains.
    Et qui, par rencontres, par dérive, en vient à fabriquer des films.
    En questionnant la question du cadre.
    Voir des films est une activité naturelle en des temps où l'humanité (la nôtre,
    habitants de l'Occident, en tous cas) est sans cesse devant des écrans.
    Une activité qui implique que des inconnus regardent ensemble dans la même
    direction, dans la promiscuité avec autrui.
    Que, devant un cadre, ils interrogent la limite de ce cadre, et comment partager
    ce qui s'y projette avec leur voisin.