• Samedi 5 novembre, 18h

    Précédée à 17h15 d'un trajet en bus entre La Galerie (Noisy-le-Sec) et les Laboratoires d'Aubervilliers avec «Tour anti-touristique» par Bernard Schmid (juriste au MRAP)
    Projection suivie d'une discussion avec Marion von Osten et Dominique Cabrera. Dans le cadre du parcours Hospitalités (TRAM), avec l'ENSBA et La Galerie (Noisy-le-Sec)

    Rêves de ville
    (Dominique Cabrera, France 1993, 26 min.)
    Quatre tours de la cité du Val Fourré, en banlieue parisienne doivent être détruites à l'explosif, pour faire place à une "Cité d'Excellence". Les points de vue des habitants et des représentants officiels apparaissent contrastés. Dominique Cabrera est une cinéaste née en 1957 à Relizane, en Algérie, qu'elle a quitté pour la France en 1962. En 1981, elle sort diplomée de la Femis (alors Institut des Hautes Etudes Cinématographiques). Entre 1982 et 1993, elle réalise cinq courts métrages, documentaires et fictions, ainsi que deux long-métrages dans les années 1990: Chronique d'une banlieue ordinaire et Une poste à la Courneuve, qui lui ont valu une certaine reconnaissance. Elle a enseigné la réalisation à la Femis et à l'Université d'Harvard. Son film Nadia et les hippopotames a fait partie de la sélection "Un certain regard" à Cannes en 1999. Ses films ont été présentés au festival international du film de Berlin, de Toronto, de Vienne, de Locarno, de Rotterdam et de New-York, entre autres.

    Carnet d’un arpenteur, Les Minguettes, Juillet-Août 2006

    (M. Ganozzi, C. Pornon, J. Leguay, N. Flandin, R. Kuntz, France 2006, 45 min.)
    Pendant les émeutes de novembre 2005, une rencontre a eu lieu entre une personne vivant aux Minguettes à Vénissieux depuis trente ans et des habitants du centre ville de Lyon. Quelques promenades ensemble dans les quartiers ont fait naître le désir et l’idée de ce film, le «Carnet d’un arpenteur». Le film, réalisé en juillet-août 2006, est une oeuvre collective. Texte, image, montage ont donné lieu à des échanges incessants entre nous pour restituer la parole et le regard de l’arpenteur et faire sentir l'inépuisable vitalité de ce qu'on appelle la banlieue qui, depuis plus de trente ans, refuse de se soumettre au consensus et à la normalisation. «Nos fêtes ressemblent à des émeutes. Nos émeutes ressemblent à des fêtes. Cela depuis des siècles.» http://carnet-arpenteur.fr/
    Michel Ganozzi habite depuis 1978 aux Minguettes à Vénissieux. Il est âgé de 65 ans. Depuis son arrivée aux Minguettes, il a participé à la vie de son quartier sous des formes multiples. Il a suivi au plus proche contact des jeunes et des familles les péripéties de "l'été chaud" de 1981, puis les évènements de 1983 et les débuts de ce qui allait donner "la marche" (à laquelle il n'a pas participé pour marquer son désaccord).

    Natacha Flandin, Jérome Leguay et Christophe Pornon, ont écrit avec Stéphane Berger et Didier Py le livre Une révolte en toute logique. Des banlieues en colère. Novembre 2005Raphaël Kuntz (raphael.kuntz.tv) développe depuis plusieurs années une recherche plastique autour de la représentation de la ville. Il intervient dans les espaces urbains et particulièrement dans les zones d'activités périphériques.

    ---------------------

    Parcours Hospitalités: Une pièce, deux pièces, trois pièces…

    Entre l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, la Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec et les Laboratoires d’Aubervilliers

    De l’école d’art comme «fabrique de créations», en passant par la résidence comme temps spécifique de recherche et de production jusqu’à l’exposition rétrospective, ce parcours entre l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, l’atelier-résidence de La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec et les Laboratoires d’Aubervilliers permet de découvrir les différentes étapes jalonnant la carrière des artistes. En chemin, les trajets en bus seront ponctués de performances.

    Itinéraire
    - 13h30 École nationale supérieure des beaux-arts: accueil par Jany Lauga et visite de l’exposition 2001-2011 Soudain Déjà en présence de certains artistes
    - 15h15 Trajet en bus et performance de l’artiste Estefania Penafiel
    - 16h00 La Galerie: accueil par Marianne Lanavère, et rencontre avec Pauline Curnier Jardin
    - 17h15 Trajet en bus et «Tour anti-touristique» par Bernard Schmid (juriste au MRAP) dans le cadre du projet Architectures de la décolonisation de Marion von Osten
    - 17h45 Les Laboratoires d’Aubervilliers: accueil par Nataša Petrešin-Bachelez, et rencontre avec Marion von Osten
    - 18h00 projection d’une sélection de films documentaires et présentation par Marion von Osten, en présence des réalisateurs.

    Informations et réservations pour le parcours sur www.tram-idf.fr/hospitalites

    ---------------------

    Hospitalités, une manifestation inédite d’art contemporain organisée par le Réseau Tram et associant 31 lieux à travers l’Île-de-France, présente 12 parcours singuliers du 24 septembre au 10 décembre. Chaque samedi, deux ou trois lieux se réunissent autour d’une programmation spécifique où les propositions artistiques s’interpellent et dialoguent entre elles. Cette 3ème édition d’Hospitalités, riche en rencontres et en échanges, explore notamment les questions liées aux voyages, aux migrations internationales, aux outre-mers, à l’architecture et au paysage des banlieues.

    logo Hospitalités