• Lundi 12 mars, à 20h:

     

    La séance sera animée par Lauren Houda Hussein, comédienne et co-fondatrice du Théâtre Majâz. Elle proposera une discussion autour de la représentation de la résistance quotidienne en s'appuyant sur les films The salt fisherman de Ziad Bakri, Ghorba légende et On ne mourra pas d'Amal Kateb.

     

    amal kateb
    On ne mourra pas (Amal Kateb), DR

     

    Présentation par Lauren Houda Hussein:
    Ghorba Légende, On ne mourra pas, The Salt Fisherman. Trois films, trois angles, trois résistances. Depuis l'infiniment petit, à l'infiniment grand. Ghorba Légende, la résistance dans un espace réduit, ou comment trouver la liberté dans une chambre aux limites bien réelles. C'est le combat de deux hommes; celui d'une résistance au quotidien, dans leurs moindres gestes, celui d'un dépassement de leurs éducations. La résistance pour une dignité dans son essence même; bien se nourrir, vivre dans un environnement agréable et propre, gagner sa vie, se laver. Leurs rituels comme un rempart au vide, à un endroit hostile, à une logique statistique. On ne mourra pas agrandit l'espace. D'abord l'intimité d'un appartement et d'un couple qui se retrouve, puis la recherche d'un objet anodin dans l'immeuble, chez les habitants (un tire bouchon) qui devient un objet de transgression. La joie et l'urgence d'un homme amoureux face au terrorisme morale et politique. On ne mourra pas car l'on continuera de tomber amoureux, de célébrer des retrouvailles, de jouer à des jeux d'enfants, de "trouer les murs" (citation d'Amal Kateb). The Salt Fisherman, épopée sisyphienne d'un pécheur. Comme une quête infinie, se heurtant à des lois immuables. Une résistance à un environnement inhospitalier, comme un entraînement à l'espoir. Ces trois fenêtres communiquent entres elles. Amal Kateb et Ziad Bakri nous rappellent avec justesse que le politique est indissociable de l'humain, face à une manipulation grandissante qui prétend le contraire en espérant nous aveugler.

     

     

    Films présentés (durée totale 65min):

    The salt fisherman de Ziad Bakri (Palestine, 2011, 18min)
    Ghorba légende d'Amal Kateb (France, 2007, 27min)
    On ne mourra pas d'Amal Kateb (Algérie, France, 2010, 20min)

     

    --------------
    Entrée libre

    Accueil du public dès 19h30, bar et restauration légère.