•  

    Lundi 02 juillet, à 20h:


    La séance a été proposée et animée par Rodolphe Olcèse, journaliste cinéma. Il a proposé une discussion autour du film collectif en s'appuyant sur les films 100jours: +5 de 1&1 et Plusieurs fois la Commune de Katharina Bellan, Régis Boitier, Julien Chollat-Namy, Damien Peaucelle, Vincent Poulain, Aziz Soumaré.

     

    commune

     

    Présentation, par Rodolphe Olcèse

    Plusieurs fois la commune est un film dit « d’atelier », réalisé avec et par les usagers d’un centre d’accueil psychiatrique de jour. Mais précisément, qu’est-ce qu’un atelier, sinon le lieu d’une pratique? Les peintres, sculpteurs et autres artistes qui doivent se mettre à la tâche ont un espace où leur travail est possible. Tout l’enjeu de ce film, est d’opérer un (ou des) déplacement(s) : des individus que l’on imagine réunis en raison de leur fragilité psychique éventuelle le sont en fait pour leur faculté à mettre en œuvre un projet de cinéma ; le développement autour d’une question politique redoutable par le sentiment d’injustice et les images de violence qu’elle charrie nécessairement occasionne une réflexion sur le traitement contemporain de la folie ; la mise en œuvre enfin d’une pratique documentaire envoie notre regard en direction d’une recherche plastique tout à fait singulière.

    Lorsque Julien Chollat-Namy, monteur du film, m’a parlé pour la première fois de Plusieurs fois la commune, il attendait la décision d’une résidence d’écriture à la Métive (Limousin) qui permettrait à ce film singulier de trouver les ressources, moins techniques qu’existentielles, qui permettrait au propos de trouver sa formulation juste, son expression proprement cinématographique. L’urgence du devoir faire ne peut en aucun cas faire l’économie de la retraite, de la patience et de l’attente, qui sont les véritables outils du cinéma, en ce sens qu’ils libèrent des possibilités pour que quelque chose advienne dans le film et par lui. La Métive a offert à ce projet le temps dont il avait besoin dans son devenir film.

    Plusieurs fois la commune est ponctué d’interventions de leurs auteurs filmés face caméra, légèrement floutés, saisis dans un environnement rural. Ces instants précieux font de Plusieurs fois la commune un film peuplé par la présence, mystérieuse, fragile et puissante à la fois, de celles et ceux qui l’ont fabriqué. Ce geste simple, qui consiste à prendre son propre film à bras le corps pour le porter soi-même et le donner vraiment en y livrant quelque chose de soi, fait de Plusieurs fois la commune une pure adresse, un temps où se partage une dimension d’intimité irremplaçable, vers nous tournée et qui nous parle.

     

     

    Films projetés (durée totale 57min):
    100jours: +5 de 1&1, 2012, France, 7min
    Plusieurs fois la Commune de Katharina Bellan, Régis Boitier, Julien Chollat-Namy, Damien Peaucelle, Vincent Poulain, Aziz Soumaré, 2011, France, 50min

     

    ---
    Entrée libre

    Accueil du public dès 19h30, bar et restauration légère.