• Programme satellite
  • cinéma
  • recherche



Des artistes cinéastes et professeurs essaient actuellement de constituer un réseau qui a vocation à travailler le cinéma comme modèle et méthode de recherche en art. Ils ont ainsi monté le projet « Ghost Dance ». A travers la figure du fantôme telle qu'elle est interprétée par Jacques Derrida dans le film de Ken Mac Mullen, il s'agit de réinventer la forme du colloque en interrogeant les modalités de l'échange collectif, les modes de pensées du cinéma et la question de l'écriture dans son rapport à l'oralité. Ces deux journées proposent d'ouvrir un chantier de réflexion et un espace de transmission ouverte préfigurant la création d'un 3eme cycle en école d'art consacré aux pratiques du cinéma.

Ce projet est actuellement porté par des théoriciens, artistes et cinéastes intervenants dans les écoles d'art :

Judith Abensour, Thomas Bauer et Maria Le Doare (ESBA TALM), Leo Bizeul, Charlotte Cherici, Alain Della Negra et Jérôme Thomas (HEAR), Sylvie Boulanger (CNEAI), Erik Bullot (ENSA Bourges), Jonathan Calvié et Jean-Marc Chapoulie (ESAAA), Maïder Fortuné (ESBAN), Clarisse Hanh (ENSAD), Florence Lazar, Anne Marchal, François Nouguiès, Yaël Perlman et Cyrielle Perminjat  (ESAD Grenoble / Valence), Pierre Frulloni, Alex Pou et Camille Varenne (Esacm), Alexelle Rossini, Iann Simms et Serge le Squer (ESATPM), Marie Voignier (ENSBA Lyon), Hugo Brégeau, Louis Henderson, Jaoa Vieira Torres et Stephen Wright (EESI).

Ghost Dance, film de Ken McMullen avec Jacques Derrida, 1983