I Heart Lygia Clark (And So Does Suely)
Vendredi 15 Juin 2012, 08h00 » Vendredi 29 Juin 2012, 16h00

I Heart Lygia Clark (And So Does Suely)

Vendredi 15 juin à 20h
R
encontre avec Jennifer Lacey et Suely Rolnik
Sur réservation à reservation@leslaboratoires.org et au 01.53.56.15.90

Exposition du 15 au 29 juin 2012

Du lundi au vendredi, 10h-18h (entrée libre)
Samedi 23 juin, visite guidée par Natasa Petresin-Bachelez et Virginie Bobin. renseignements auprès de Taxi-tram.

"Suely et moi nous sommes rencontrées autour de nos tendances clarkiennes partagées et cette exposition est la continuation de cette rencontre entre cousines éloignées. Venez nous voir, pour continuer la sublime banalité de la rencontre". Jennifer Lacey

Une rencontre dans une galerie, une rencontre dans une cuisine, une rencontre avec une personne disparue, une rencontre avec une œuvre qui refuse d'en être une. Cet évènement-chose qui se compose des restes de rencontres, tout en en proposant de nouvelles. Rien de romantique dans le mot rencontre, mais plutôt quelque chose de vital et nécessaire, au point d’en devenir banal. Cette exposition en forme de proto-livre s’inscrit dans la continuité du projet des Soins Aesthétiques (I Heart Lygia Clark). Elle est mise en action par le travail du plasticien anglais Alex Baggaley (dessins, peintures), et enrichie par le projet Archive pour une œuvre-événement. Projet d'activation de la mémoire corporelle d'une trajectoire artistique et son contexte de Suely Rolnik, psychanalyste brésilienne, critique d'art et de culture. Cette archive est constituée de 53 films d'entretien, porteurs de la mémoire des sensations mobilisées par les pratiques expérimentales que Lygia Clark développa à partir de 1963. Une sélection de 20 films sera présentée à l'exposition (sur les 53 entretiens, 20 ont été réunis dans un coffret de 10 DVDs édité en France en 2011 par Carta Blanca, accompagné d'un livret). Les deux protagonistes de l’exposition, Suely Rolnik et Alex Baggaley, invitent d’autres participants, pour faire de cette exposition une fête, plus qu’un débat. Seront notamment exposées des images de l'entourage de Félix Guattari et de la clinique de La Borde, réalisées par le photographe brésilien Alécio de Andrade (1938-2003) ainsi que d'autres "présences troubles". 

soisn aesthétiques, Alex Baggaley
Crédit: Alex Baggaley

I Heart Lygia Clark et ses Soins Aesthétiques, projet développé par Jennifer Lacey aux Laboratoires d’Aubervilliers depuis 2 ans, sont de l'ordre de l'événement-rumeur. Comment les partager avec un groupe élargi sans leur faire subir l'impudeur de la documentation? Comme solution, Jennifer Lacey a proposé une collaboration à Alex Baggaley, en lui demandant de transformer les images des étapes du processus en "illustrations", avec l'espoir que l'effort d'éloigner les images de leur source, d’y ajouter une étape, les rendrait à nouveau autonomes et réactives.
Le livre (à paraître à l'automne aux Presses du Réel) sera produit comme un objet. Avant cela, cette exposition est l’occasion pour ces images d’être présentées et mises en scène dans un cadre autre qu'une mise en page narrative.

Suely Rolnik a choisi ce cadre pour présenter la sortie de coffret DVD Archive pour une œuvre-événement. Projet d'activation de la mémoire corporelle d'une trajectoire artistique et son contexte en France. Avec ce projet, elle se demande comment transmettre aujourd'hui l'événement qui était en jeu dans l'œuvre de Lygia Clark, et comment  imaginer une stratégie pour révéler ce qui se trouve à la limite du préhensible et du nommable. Avec les 65 entretiens filmés qu'elle a réalisés en France, au Brésil et aux États-Unis, Suely Rolnik mobilise une mémoire de cet événement que semblent (re)dessiner ces voix si hétérogènes. (Voir le site des Presses du Réel: http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=2087)

Liste partielle des participant/es et des rencontres fondatrices:
Jennifer Lacey rencontre le travail de Lygia Clark à travers un film, puis elle rencontre Barbara Manzetti à travers un verre d'eau de vie dans les alpages et puis plus tard Audrey Gaisan à travers un couloir (tôt le matin, elle fume). Alex Baggaley rencontre Jennifer Lacey à travers une expérience («partage de l'art et du commerce»). Suely Rolnik rencontre Jennifer Lacey à travers une table dans une cuisine d'un appartement parisien emprunté. Suely Rolnik rencontre Lygia Clark à Paris et puis aussi Alécio de Andrade et aussi Félix Guattarri. A ce jour, elle n'a pas encore rencontré ni Alex Baggaley, ni  Barbara Manzetti, et elle risque de ne pas du tout faire la connaissance d'Audrey Gaisan.