Mai 2016

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
15
 
16
 
17
 
18
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
31
 
 
 
 
 
 
  • Sous l’intitulé Psychotropification de la société, cette quatrième édition du Printemps des Laboratoires explore le phénomène de médicalisation abusive de la société contemporaine constitué en outil de rationalisation, de standardisation et de contrôle. L’expression Psychotropification, associant les termes « psychopharmacie » et « tropisme », désigne l’accroissement exponentiel de la médicamentation dans le traitement des troubles mentaux. En pointant ce « tropisme » notre intention est de démontrer que derrière l’augmentation et la banalisation des prescriptions médicales s’érige une idéologie normalisatrice qui infiltre et dirige les sociétés contemporaines. Des propositions hors les murs des Laboratoires précéderont et prolongeront ces deux journées d’évènements.

  • Le Café des Voix / 30 mai au 3 juin 2016

    Le Printemps des Laboratoires #4

    En anglais, un « hearing voices cafe », c’est un café où il y a beaucoup de monde, où on entend beaucoup de voix. Mais entendre des voix, c’est aussi une expérience que l’on peut vivre personnellement. Jouant de ce double sens, l’artiste espagnole Dora García fait surgir un lieu de rencontre éphémère où pourront se retrouver durant une semaine toutes les personnes qui se sentent concernées par le fait d’entendre des voix. Hébergé à Pantin par le café associatif Pas si loin, on l’appellera « Café des Voix ». Le Café des Voix proposera un programme de conversations avec des invités du lundi 30 mai au vendredi 3 juin 2016, de 16h à 20h. Les conversations commenceronnt à partir de 17h30.


  • Dans le cadre de la quatrième édition du Printemps des Laboratoires, portant cette année sur la Psychotropification de la Société, Les Laboratoires d'Aubervilliers en partenariat avec Spectre Productions proposent au cinéma Le Studio à Aubervilliers la projection exceptionnelle Disappear One, film de Silvia Maglioni et Graeme Thomson, réalisé avec la participation de la Compagnie théâtrale UEINZZ et du groupe de recherche Presque Ruines : « Dans le sillage de Projet pour un film de Kafka de Félix Guattari et en hommage à L’Amérique (ou Le disparu) de Kafka, Disappear One propose une série de variations autour du roman inachevé dans le contexte d'un naufrage imminent, en déplaçant la trajectoire du voyage vers le Brésil, dans les profondeurs de l’Atlantique Sud ». La projection, programmée le jeudi 2 juin à 20h au cinéma Le Studio à Aubervilliers (2 rue Edouard Poisson), sera suivie d'une conversation.

  • Pour A Therapeutic Townhall Meeting: Healing the Museum, Grace Ndiritu invite les participants à prendre part à un recouvrement thérapeutique de l'âme par l'esprit collectif. Grace Ndiritu s'inspire des réunions de la Commission pour la vérité et la réconciliation (Truth and Reconciliation Commission : TRC) en Afrique du Sud et qui furent diffusées en direct à la télévision sous la forme d'une série de 96 épisodes, après la fin de l’apartheid, à partir de 1996. Pour la quatrième édition du Printemps des Laboratoires, Ndiritu utilisera un instrument chamanique consistant à recouvrer l’âme lors d’un rassemblement. Cette performance est programmée le samedi 4 juin 2016, à 18h précise, aux Laboratoires d'Aubervilliers.