Novembre 2019

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
 
 
 
 
1
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
13
 
14
 
15
 
16
17
 
18
 
19
20
 
21
 
22
 
23
24
 
25
 
26
27
 
28
 
29
 
30
 
  • Construire un lieu éphémère comme aboutissement d’une recherche en 
    acte : voici l’audacieux projet de la performeuse et chorégraphe italienne Claudia TRIOZZI. Elle s’installe pour l’occasion aux Laboratoires d’Aubervilliers, dans un espace pensé comme une scène ouverte au public tout au long du processus. En 2011, Claudia TRIOZZI entamait un nouveau cycle de création, Pour une thèse vivante, mettant la recherche à l’épreuve du plateau et du savoir-faire des corps, en réunissant artistes, artisans et intellectuels. Un CCN en terre et en paille en est l’aboutissement, un « objet-architecture-lieu » comme un manifeste qui nomme la place de sa propre pratique. Le chantier participatif initié regroupe étudiants issus d'écoles d'art et d'architecture, artistes, praticiens de l'architecture en terre et paille et toute personne intéressée par cette expérience du bâtir. Il est l'occasion de trois moments d'ouverture publique. Mardi 12 novembre à 19h aura lieu l'ouverture au public du chantier, avec Hélène BRESCHAND, François STREIFF, Stéphanette VENDEVILLE et Sophie WAHNICH puis la Recréation de la performance KOMPOST (1977) de l'artiste autrichien Heinz CIBULKA avec la participation de Norbert MATH, compositeur.

  • APPEL À PARTICIPATION | Construction d’un CCN en Terre et en Paille | Chantier participatif Du 8 au 30 novembre 2019 aux Laboratoires d’Aubervilliers & avec le Festival d’Automne à Paris. Durant les trois semaines de présence de la chorégraphe et performeuse Claudia Triozzi aux Laboratoires d’Aubervilliers, se construira à son initiative une oeuvre-habitat éphémère en terre et paille à laquelle nous vous invitons à participer. Ce sera pour chacun l’occasion d’expérimenter et d’apprendre la construction en terre et en paille avec des artistes et des professionnels de la construction !

  • Festival d'Automne * CHANTIER PARTICIPATIF

    Pour une thèse vivante (vers son geste)

    Un CCN en terre et en paille, second manifeste de la chorégraphe et performeuse Claudia Triozzi, interroge l’expérimentation par le faire. La recherche veut s’ouvrir à une réflexion sur le lieu de création : dans quel lieu et pour quel lieu ? À cette occasion un chantier participatif est ouvert à toutes celles et tous ceux qui souhaitent venir expérimenter cette pratique et/ou participer à la construction de ce lieu éphémère et manifeste. Un groupe de travail encadre le chantier participatif, il est composé d’étudiants issus d’école d’art et d’architecture, d’artistes et de praticiens de l’architecture en terre et paille. Chantier ouvert au public du 13 au 29 novembre, tous les mercredis, jeudis et vendredis, de 14h à 17h  sur réservation. L'entrée est gratuite. 

  • Un CCN en terre et en paille

    Pour une thèse vivante (vers son geste)

    Construire un lieu éphémère comme aboutissement d’une recherche en acte : voici l'audacieux projet de la performeuse et chorégraphe italienne Claudia TRIOZZI. Elle s’installe pour l’occasion aux Laboratoires d’Aubervilliers, dans un espace pensé comme une scène ouverte au public tout au long du processus. La chorégraphe a conçu un parcours en plusieurs volets. Du 12 au 30 novembre 2019, la construction d’un CCN en terre et en paille mobilisera des professionnels et passionnés, invitant toute personne désireuse d’y participer. Des compositions sonores, des performances d'artistes, des rencontres, des vidéos d'archives vont rythmer cette vie collective, suivis de trois représentations de Pour une thèse vivante, de la création Claudia regarde la danse, de la reprise de Rope Dance Translation (1974) du chorégraphe américain Andy de Groat et de la performance Kompost (1977) de l'artiste autrichien Heinz Cibulka. Avec le Festival d’Automne à Paris.