• L'accueil en 1386 perles

    Le Wampicôn et ses hôtes

    Résidence 2017 Hospitalité

    L'usage d'une œuvre d’art dans l’espace public relève d’un subtil entrecroisement de désirs et de hasards, d’alchimie entre les volontés des uns et les réactions des autres, entre des initiatives à échelles individuelles et des encadrements institutionnels. Depuis son installation dans la cour du collège Jean Moulin en 2014, au titre du 1% artistique, le Wampicôn, surface commune d'expression graphique, comme son pendant numérique, le Wampigraph, accessible en ligne, sont régulièrement activés. L'œuvre est autonome. Les artistes, Olive Martin et Patrick Bernier, ont néanmoins accompagné une classe d'une vingtaine d’élèves, entre 11 et 18 ans, arrivés récemment en France. Ce projet s'est mis en place entre janvier et juin 2017 grâce au dispositif Projet Educatif Départemental et en collaboration avec Les Laboratoires d'Aubervilliers. Plus qu’un projet, ce sont les conditions d’une expérience commune qui ont été mises en place par Patrick Bernier et Olive Martin, loin des logiques de résultat, tous deux concentrés à laisser advenir une question fondamentale : ce qu’on s’apporte. Afin de conclure ces quelques semaines de rencontres, d'échanges et de partages, les élèves de la classe UP2A du collège Jean Moulin à Aubervilliers se feront les hôtes des Laboratoires en s'appropriant les lieux pour vous recevoir le mardi 23 mai 2017 à 15h.

  • Pour ce dernier atelier avec Véronique Desanlis nous allons nous intéresser aux fruits. En cette belle saison où le soleil gorge de sucre nos fruits à peine mûrs, les habillant de leur belle couleur, il n’est pas de meilleur moment pour profiter de leurs sucres naturels et de l’énergie de leurs vitamines. Les fruits contiennent de nombreux nutriments. Parmi ceux-ci figurent notamment les vitamines A, B et C, mais aussi une multitudes de minéraux, leurs conférants des vertues et fonctions médicinales dont chaque fruit possède sa spécificité. Antioxydant pour un grand nombre, effets favorisant la digestion pour certains, désaltérant pour la plupart, les fruits sont une véritable source de bienfaits à consommer sans presque aucune modération. L'atelier aura lieu le samedi 3 juin 2017, de 14h à 17h.

  • Afin de poursuivre les réflexions entamées lors de la première rencontre Classes de Lutte, ce second moment de partage est construit autour de la projection du célèbre film Les deux mémoires que Jorge Semprún réalise en 1974 sur les tensions portées par la scission entre l'Espagne franquiste et l'Espagne républicaine. La projection sera suivie d'une discussion avec Carmen Claudín (historienne et philosophe), Dominique Martinet et Thomas Landman (fille et petit-fils de Semprún). Ce film est « une enquête sur les mémoires républicaine et franquisteᅠ », sur ces mémoires parentes et pourtant ennemies qui s'affrontent et se font écho au fil d'entretiens avec les figures principales de la lutte espagnoles et d'images d'archives collectées par Jorge Semprún. Ce dernier, réalisateur du film , fut également un acteur majeur du Parti Communiste Espagnol. Après son exclusion du Parti en 1964, il se consacre à l'écriture romanesque et cinématographique. Cette seconde rencontre est programmée le mardi 30 mai 2017, à 20h en présence de Carmen Claudín, Dominique Martinet et Thomas Landman.

  • Pour la cinquième édition du Printemps des Laboratoires, Silvia Maglioni et Graeme Thomson proposent une performance / projection à partir de leur film en cours, Common Birds, et nous emmènent dans l’écosystème fragile mais toujours en expansion des oiseaux, voletant d’Aristophane à Hitchcock, de John Cage à François-Bernard Mâche jusqu’à Merzbow. La rencontre est programmée aux Laboratoires le vendredi 2 juin 2017, à 20h. Présentée dans le cadre du Printemps des Laboratoires #5 / Extra Sensory Perception, cette performance propose un voyage parmi les matériaux de recherche produits au cours de leur résidence aux Laboratoires, common infra/ctions. Elle est une étape intermédiaire vers l’élaboration de leur prochain film qui mettra en scène un déplacement géographique autant que langagier, d’une Grèce, à la fois antique et actuelle, à l’île de la Gomera et sa langue sifflée.

  • Pour cette cinquième édition du Printemps des Laboratoires, nous souhaitons revenir sur les deux années du séminaire Pratiques de soin et collectifs, au cours desquelles nous avons tenté de rendre visible de nouveaux modes d’existence des pratiques de soin singulières, d’en partager les expérimentations, de créer des moments de transmission et de résonance entre ces expériences. Aussi, après une première journée de travail en atelier, nous proposons une rencontre publique le dimanche 11 juin, à partir de 14h30. Il y sera question de la suite du séminaire avec lequel nous continuerons à dessiner le paysage de formes singulières de réappropriation du soin psy, médical... ; de nos rapports à des êtres non-humains ; de l’instauration des lieux du collectif... Ce temps public de rencontre sera également l’occasion de présenter un nouveau dispositif d’enquête et de liaison.


  • Participez au projet de Lenio Kaklea !

    Encyclopédie Pratique, collecte d’Aubervilliers

    « Tout le monde a des pratiques. Des pratiques intimes ou collectives, spirituelles ou corporelles, originales ou banales; des pratiques inventées, des pratiques apprises, des pratiques plaisantes, des pratiques fastidieuses, des pratiques sociales, des pratiques invisibles. (...) Ma pratique est de collecter des pratiques ». Lenio Kaklea
    L’Encyclopédie Pratique
    cherche à collecter une ou plusieurs de vos pratiques. Notre ambition est de créer une collection d’environ 1 000 pratiques, une vaste collection de techniques que chacun de nous invente pour survivre ou resister au quotidien, pour accepter ou transformer la réalité de son corps, que cette pratique soit fastidieuse ou joyeuse, intime ou collective. Téléchargez le formulaire en cliquant sur l'image ci-dessous et contribuez à l’Encyclopédie Pratique, collecte d’Aubervilliers en nous retournant votre questionnaire rempli par email à p.simon@leslaboratoires.org