Août 2016

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
  • Postérieurs est une épopée non-datée. Quatre danseuses chantent pour le retour, dansent pour l’accalmie, lisent l’avenir dans les entrailles d’une créature des mers. Elles y ont vu une eclipse solaire et une apocalypse terrestre. Comme dans les rituels primitifs, le poète (qui peut aussi être le danseur, le chanteur, le magicien) maîtrise un ensemble de techniques et de langages susceptibles de résoudre les propositions apparemment contradictoires. En seconde partie de soirée, Pauline Simon a souhaité donner une carte blanche à Sébastien Ronceray qui proposera un programme de films expérimentaux afin notamment de creuser des formes de trauma remettant en cause l’existence même des repères figuratifs, narratifs et perceptifs. Pour cette rentrée, Les Laboratoires vous donnent rendez vous le jeudi 15 septembre 2016 à 19h30 - le bar sera ouvert dès 19h.


  • À l’occasion du déploiement du second numéro de la revue N/Z sur l’année 2016/2017, Les Laboratoires d'Aubervilliers accueillent à nouveau l’équipe de la revue pour deux soirées de rencontres publiques. La première intitulée État d’Urgence, Jouissance d’État, s’articule autour du travail de l’écrivain Alban Lefranc qui invite pour l’occasion le cinéaste allemand Christoph Hochhäusler : « L’état d’urgence, c’est aussi la jouissance de l’Etat, affichant partout et sans cesse son désir du pire, sa jouissance de le dire (« ça y est, on y est ! » s’exclame par SMS un premier ministre en exercice, au soir du 13 nov. 2015), sa jouissance d’annoncer pire encore que le pire (le même premier ministre nous promet par exemple des attentats bactériologiques, et sans doute bande, le disant) ». La soirée est programmée le vendredi 23 septembre 2016 à 20h, la bar sera ouvert dès 19h30.

     

  • ESP (Extra Sensorial Perception)

    Le Printemps des Laboratoires #5

    Le Printemps des Laboratoires est un projet de recherche partagée qui se déploie toute l’année via des ateliers de lecture, des séminaires et évènements publics (projections de films, tables rondes, performances, etc) relatifs à une problématique particulière, afférente à l’art mais débordant son cadre. Pour cette nouvelle édition, nous poursuivrons l'exploration des domaines ouverts par La Psychotropification de la société via un Printemps des Laboratoires #5 intitulé « ESP (Extra Sensorial Perception) ». Il sera question de comment faire de la place dans nos vies à des voix multiples et contradictoires, à un “Je” non unique, centre de gravité narratif, à des entités non-humaines et autres mondes invisibles, etc. On se demandera ce que peut être une mystique contemporaine et dans quelle histoire hallucinée, illuminée, visionnaire nous souhaitons nous situer aujourd’hui. Les ateliers de lecture de cette nouvelle saison débuteront le jeudi 6 octobre 2016, et la première rencontre dans le cadre d'une seconde saison du séminaire de « Pratiques de soin et Collectifs » aura lieu le jeudi 27 octobre 2016.

  • PRINTEMPS DES LABORATOIRES #4 EN LIGNE / ONLINE

    Le Printemps des Laboratoires #4

    La 4e édition du Printemps des Laboratoires a rassemblé psychologues, psychanalystes, historiens, chercheurs, artistes ainsi qu'un large public autour de la thématique de La Psychotropification de la Société afin d'interroger ensemble le phénomène d'accroissement exponentiel de la médicamentation dans le cadre du traitement des troubles mentaux. Une grande partie des rencontres de ce week-end riche et dense ont été enregistrées, consultables sur cette page.

    The 4th edition of Le Printemps des Laboratoires brought together psychologists, psychoanalysts, researchers, historians, artists, as well as a wider audience around the theme Psychotropification of society to question the phenomenon of the exponential rise in the prescription and use of medication in the treatment of mental health disorders. A large part of talks of this rich and dense weekend were recorded, possible to listen here.


  • « Aujourd'hui, le vivant est la nouvelle conquête du capital. L'enjeu est considérable puisque toutes les dimensions de l'humain sont concernées : santé, nutrition, éducation, reproduction ». Ariane Leblanc, nouvelle coordinatrice de La Semeuse depuis avril 2016, publie un Manifeste pour un autre regard sur notre présent en guise de note d'intention et de chemin directeur de ses actions à venir pour la plateforme de recherche pour une biodiversité urbaine qu'est La Semeuse.