August 2020

Mo Tu We Th Fr Sa Su
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
  • NELLY MAUREL
    L’invention de l’écriture
    Huile sur bois - 24,5 x 18,5 cm
    Œuvre réalisée dans le cadre du projet 
    de soutien à la création « APRÈS »

    LES LABORATOIRES D’AUBERVILLIERS 
    TRAM Réseau art contemporain Paris / Île-de-France, 2020

     

  • Présentation

    Le jeudi de la semaine

    Chaque jeudi de la semaine une personne en invite une autre pour, le temps d’un apéro dans le jardin des Laboratoires, lire à voix haute des textes choisis.

    Jeudi 23 juillet 2020 à 20h
    « Le Roman de Silence »
    Ondine Cloez invite Clémence Galliard et Anne Lenglet pour une lecture à haute voix.


  • CORPUS #2

    Bibliothèque des Laboratoires

    Mercredi 22 juillet 2020 à 19h

    La Bibliothèque des Laboratoires propose un nouveau rendez-vous régulier de lectures collectives d'ouvrages composant le fonds documentaire : CORPUS (un cycle d'arpentage). Pour cette deuxième séance de lecture collective, nous nous emparerons du livre de Gwénola Ricordeau Pour elles toutes, Femmes contre la prison (Éditions LUX, Collection Lettres Libres, 2019) consacré à dégager une approche féministe des luttes anti-carcérales. Rendez-vous le mercredi 22 juillet à 19h aux Laboratoires d’Aubervilliers. 


  • Mosaïque des Lexiques is a monthly public event scheduled for the first Friday of every month from the 1st February 2019. This lively, joyfull revue is designed to bring together varying numbers of contributors: visual artists, choreographers, journalists, translators, public writers, poets, teachers, activists, philosophers, people of every stripe, unclassifiable artists, and anybody and everybody likely to be concerned with choice of words and ways of speaking. This first Mosaïque des Lexiques ― « yaourt et babil » ― will take place Friday 5th April 2019 at 8:00 p.m. at Les Laboratoires d’Aubervilliers. 

  • EN JUILLET 2020

    Les ateliers d'été aux Laboratoires d'Aubervilliers

    LES EXPRESSIONS AU PIED DE LA LETTRE 
    par Claire Glorieux
    Mardi 28 juillet 2020 de 14h à 17h 
    Vendredi 31 juillet 2020 de 14h à 17h
    Les enfants réaliseront au cours de la semaine une vidéo qui s’amusera à illustrer des expressions du langage courant au pied de la lettre.

  • Presentation of the CDDU

    Centre de Développement de la Déambulation Urbaine

    Given the current upsurge of "ambulatory" forms in the arts and and the geographical and architectural variety offered by Aubervilliers as a whole, it seems appropriate to set up a Centre de Développement de la Déambulation Urbaine (Centre for the Development of Urban Ambulation) or CDDU. A fictive body providing very real excursions.
    By way of openers, on Saturday 9 February 2019 at 3:00 p.m. the Michel Dector & Michel Dupuy duo will be heading a guided tour of the Quatre-chemins neighbourhood. This and other excursions – open to all, and especially to users of the places in question – are an incitement to look more closely at local features you know by heart. 

  • Ateliers d'été

    Mais où est l'infrastructure ?

    En amont de son exposition Mais où est l'infractructure ? prévue en octobre 2020 aux Laboratoires d'Aubervilliers, Nicholas Vargelis est invité par Les Laboratoires à proposer une série d'ateliers pour les plus de 15 ans à la toute fin de l'été 2020. Avec Nicholas Vargelis, plasticien, les participants vont créer un objet artistique sous la forme d'une structure et de circuits électriques, s’amuser à fabriquer des ponts, des connexions... L'atelier aura lieu les jeudi 20 et vendredi 21 aout de 14h à 18h, puis les jeudi 27 et vendredi 28 aout de 14h à 18h. L'atelier est destiné au plus de 15 ans, il est gratuit sur réservation.

  • « J’ai réarrangé la collection »

    La collection «MULTIPLE» du cneai = aux Laboratoires

    Les collections du cneai = s’exposent aux Laboratoires d’Aubervilliers et aux emprunts des habitants, sous la forme d’un mur de curiosités à partir duquel chaque visiteur peut piocher pour organiser une exposition à domicile, à l’école ou au travail.
    Dès à présent, vous pouvez emprunter d’une à cinq oeuvres pour une durée d’un à deux mois … et accrochez chez vous temporairement une pièce de Leonor Antunes, Glen Baxter, Philippe Cazal, Claude Closky, Gérard Collin-Thiebault, Koenraad Dedobbeleer, Anne Frémy, Yona Friedman, Jef Geys, John Giorno, Thomas Hirschhorn, Esther Hoareau, Michel Journiac, Vera Molnár, Michael Morley, Yoshitomo Nara, Robert Morris, Antoine Poncet, Kateřina Šedá, Leah Singer, Maya Spasova, Samon Takahashi, Taroop & Glabel de Leonor Antunes, Glen Baxter, Philippe Cazal, Claude Closky, Gérard Collin-Thiebault, Koenraad Dedobbeleer, Anne Frémy, Yona Friedman, Jef Geys, John Giorno, Thomas Hirschhorn, Esther Hoareau, Michel Journiac, Vera Molnár, Michael Morley, Yoshitomo Nara, Robert Morris, Antoine Poncet, Kateřina Šedá, Leah Singer, Samon Takahashi, Taroop & Glabel …   Une proposition croisée de Sylvie Boulanger, Marie-Laure Lapeyrère et Nicholas Vargelis | 


  • Lieu de rencontre pour la biodiversité en ville

    La Semeuse / Lieu de rencontre pour la biodiversité en ville

    L’œuvre ouverte de Majetica Potrč créée en 2010 aux Laboratoires d’Aubervilliers s’articule aujourd’hui autour du jardin, d’une grainothèque, d’une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) mais aussi d’ateliers, de rencontres, de débats, d’explorations et de déambulations autour des questions liées à la biodiversité urbaine.
    Dix ans après sa création, La Semeuse poursuit donc ses actions à la fois locales et internationales, cherchant toujours un va-et-vient à l’écoute de l’histoire des migrations qui ont fait l’histoire d’Aubervilliers et du quartier des Quatre-Chemins. Par ailleurs, pour la période 2019/2021, La Semeuse développe une recherche artistique autour de la question des savoir-faire ancestraux liés aux plantes. Des aspects précis des héritages locaux comme la médecine, la spiritualité, l’alimentation, les récits, les rituels, croyances, et les traditions se transforment et s’hybrides au gré des mobilités transnationales. La translocalité de ces savoirs et pratiques amène à penser la polysémie des rapports culturels qui sont aujourd’hui au croisement de plusieurs mondes et être mondes.

  • The Contemporary Artist

    Défaillance Critique

    L’artiste Phoenix Atala a imaginé un jeu vidéo permettant à tous ses utilisateurs et utilisatrices d’engager une réflexion sur la fabrication d’une œuvre, la recherche d’idées et l’efficacité. Le héros de ce jeu vidéo est un artiste dont le but est de jouer son spectacle en public. Pour ce faire, il commence la partie avec 0 idée, $100 et un téléphone. Le héros devra surmonter les obstacles de la vie quotidienne, se frayer un chemin dans le monde professionnel de l’art, trouver le bon équilibre entre inspiration, stratégie, amitié et gestion économique afin de réaliser une œuvre réussie. Le jeu est enfin en ligne, ou téléchargeable pour mac, n'hésitez pas à lire, à trouver l'inspiration dans des endroits inattendus et à agrandir votre carnet d'adresses

  • Un CCN en terre et en paille

    Pour une thèse vivante (vers son geste)

    Construire un lieu éphémère comme aboutissement d’une recherche en acte : voici l'audacieux projet de la performeuse et chorégraphe italienne Claudia TRIOZZI. Elle s’installe pour l’occasion aux Laboratoires d’Aubervilliers, dans un espace pensé comme une scène ouverte au public tout au long du processus. La chorégraphe a conçu un parcours en plusieurs volets. Du 12 au 30 novembre 2019, la construction d’un CCN en terre et en paille mobilisera des professionnels et passionnés, invitant toute personne désireuse d’y participer. Des compositions sonores, des performances d'artistes, des rencontres, des vidéos d'archives vont rythmer cette vie collective, suivis de trois représentations de Pour une thèse vivante, de la création Claudia regarde la danse, de la reprise de Rope Dance Translation (1974) du chorégraphe américain Andy de Groat et de la performance Kompost (1977) de l'artiste autrichien Heinz Cibulka. Avec le Festival d’Automne à Paris.