• résidence 2015/2016
  • cinéma
  • Langage
  • micropolitiques

 

 

« Je parlerai dans cette langue de somnambules qui, si j'étais éveillée, ne serait pas même un langage ». Clarice Lispector




À la suite de leur projet multiforme UIQ film QUI manque (2010-2015) autour du film non-réalisé de science-fiction de Félix Guattari, Silvia Maglioni et Graeme Thomson proposent d’étendre l’Univers Infra-quark aux Laboratoires d’Aubervilliers pour explorer en profondeur la dimension infra et ses potentialités.

common infra/ctions combine l’idée d’infraction, dans le sens de la rupture de règles et de codes établis, avec celle d’action infra comme forme d’intervention qui se déroule en deçà et au-delà du domaine de l’action, sur les marges de la perceptibilité et au seuil d’un espace qui pourra amener à la fabrication de pratiques et d'usages communs.

À la fois recherche de formes expérimentales et forme expérimentale de recherche, leur résidence conjuguera des micro-installations dans le temps et dans l’espace des Laboratoires d’Aubervilliers avec une série d’ateliers et d’évènements publics. Un mouvement de contraction et d’expansion traversera les territoires interconnectés du projet, notamment la matière noire du cinéma, le désapprentissage de la langue, le langage des oiseaux, les fronts micropolitiques, les assemblages idiorhythmiques, les infra-férences, la fabrique du commun.



blog common infra/ctions :
http://cargocollective.com/common-infractions

Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont ouvert un blog de recherche qu'ils mettent à jour régulièrement lors de leur résidence aux Laboratoires d'Aubervilliers. Vous pouvez y découvrir quelques images, sons, textes et vidéos qui traversent leur voyage dans l'infra.

 

 

Infra-événements


UIQ (the unmaking-of)
light enough to see by

Le premier évènement de common infra/actions a pris la forme d'une écoute collective des visions d'un film invisible : UIQ (the unmaking-of). Cette pièce électroacoustique de Silvia Maglioni et Graeme Thomson a été activée aux Laboratoires d'Aubervilliers le temps d'une soirée, le vendredi 22 janvier 2016.

 

Dark Matter Cinema - Comité Nocturne #1

Pour le second évènement de common infra/ctions, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont invité le public à rejoindre un Comité Nocturne aux Laboratoires d’Aubervilliers pour une soirée de projections hypnagogiques et de visions liminales, le mardi 16 février 2016.

 

Through the Letterbox

En conclusion des ateliers de lecture du Printemps des Laboratoires #4, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont proposé une immersion dans le cours de Gilles Deleuze à Vincennes (1975-1976), avec la projection d'un nouveau montage de Through the Letterbox, spécialement  réalisé à partir de certains motifs liés au thème de la Psychotropification, le jeudi 7 avril 2016.

 

Disappear One

Dans le cadre de la 4e édition du Printemps des Laboratoires, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont présenté la projetion de leur film Disappear One au cinéma d'art et d'essai Le Studio à Aubervilliers, le jeudi 2 juin 2016.

 

Auprès du naufrage

A l'occasion des deux jours de rencontres, discussions et performances autour de La Psychotropification de la Société, du Printemps des Laboratoires #4, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont proposé une lecture performance en plusieurs langues, sur la thématique du naufrage, le samedi 4 juin 2016.

 

Idiorhythm (and Blues)

Toujours dans le cadre du Printemps des Laboratoires #4, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont conçus et menés en conclusion de ce week-end de rencontres, discussions et performances, une séance collective d'expérimentation dans l'improvisation idiorhythmique, le dimanche 5 juin 2016

 

Lullabye to Language

A l'occasion de leur résidence aux Laboratoires d'Aubervilliers, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont assisté à la Journée Internationale des Langues Maternelles organisée par la Ville d'Aubervilliers. De cette journée, ils ont réalisé une pièce sonore, actuellement diffusée par la radio DUUU* [Unités Radiophoniques Mobiles].


Dark Matter Cinema - t(OUT)e une nuit - Comité Nocturne #2

Pour le deuxième rendez-vous du Comité Nocturne, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont convoqué les esprits tutélaires de Jacques Rivette et Chantal Akerman et convié le public à faire l’expérience d’une nuit hypnagogique nourrie de visions collectives. Ce rendez-vous a eu lieu dans la nuit du vendredi 8 juillet 2016.

 

Inauguration du Centre de désapprentissage de la langue

A l'occasion de l'ouverture du Centre de Désapprentissage de la langue, Silvia Malgioni et Graeme Thomson ont invité Igor Casas (interprète de la langue des signes) a performer une électro-conférence, précédée d'une présentation de la recherche par les artistes, du lancement de "the l'anguish channel" et suivie d’un cocktail. Cette inauguration a eu lieu le vendredi 14 octobre 2016.

 

Désapprentissage #1 : Choeur in situ

Pour la première rencontre du Centre de désapprentissage de la langue, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont invité Natacha Muslera a mener un atelier sur la voix et le choeur. Ce rendez-vous a été programmé le vendredi 21 octobre 2016.

 

Désapprentissage #2 :
Unlearning privilege - talking with the disappeared

La seconde rencontre du Centre de désapprentissage de la langue a été pour Silvia Maglioni et Graeme Thomson l'occasion d'inviter l'artiste et activiste américaine d'origine indienne, Jesal Kapadia, a mener un atelier aux Laboratoires. La rencontre a eu lieu le samedi 17 décembre 2016.