Share

 
 
 
 

 

 

« Voilà longtemps que le paysagiste ne se contente plus de fleurir les carrefours. En véritable architecte des espaces verts, il modèle les villes et les campagnes. Faisant appel à sa créativité sans jamais perdre le sens des réalités, il s'efforce d'améliorer notre cadre de vie. » — Onisep - Informations nationale et régionale sur les métiers et les formations

Interprète « dramatique », je me présente volontiers comme paysagiste . Après avoir dessiné pendant des années des cygnes, des rochers, et des personnages en proie à la solitude qui se prélassaient dans l’herbe; la question des contours m’est soudain apparue. Je réfléchis aujourd’hui à l’occupation temporaire d’espaces pacifiés qui offriraient la possibilité de s’y réinventer et prendre soin de ses blessures, souterraines. Une fois mes distances prises avec la notion « d’acteurs.rices», j’ai pu envisager de travailler avec des « personnes » qui jouent à l’acteur.rice sans avoir dans l’idée de battre des records.

Comment se sortir de ce qui nous arrive ? Comment s’en sortir ? Quelles forces sommeillent en nos corps ? Quelles alliances sont possibles ? nécessaires ? vitales ? En quoi mon corps est habitation ? espace - scène - révolutionnaire ?

« Je pense que mon écriture me permet déjà tout d’abord de survivre. C’est à dire que si je n’écrivais pas , je n’errerai pas; je n’écrirai pas des cartographies pour ne pas me perdre dans tout ce monde là qui est d’une violence extraordinaire. Et donc par rapport à ça, c’est aussi une façon de dire non, de continuer et m’écrire au fur et à mesure. » — Joyce Rivière

 

...............................................................

 

Le programme des ouvertures publiques

 

Jeudi 16 juillet 2020, 20h
« Family Business » - Jeudi de la semaine

Vendredi 27 août 2021, 18h
Présents - étape de recherche

Vendredi 10 juin 2022, 14h
Sans oublier

Vendredi 3 juillet 2022, 17h
BIG UP

Samedi 28 janvier 2023, 18h
L’arbre, qui cachait la forêt 

 

...............................................................


Résidence réalisée avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France et du Centre Wallonie Bruxelles.